Accueil Présentation Visioconférences Séminaires et Remote Lectures Photographies Liens utiles Contact

 

Bref historique de mon engagement dans la coopération scientifique avec le Viêt Nam

Enseignement et formation

Depuis 1976, le Comité pour la Coopération Scientifique et Technique avec le Viêt Nam (CCSTVN) prend l'initiative de nombreuses actions de formation au Viêt Nam, notamment dans le domaine de la biologie. Entre 1976 et 1986, des intervenants français appartenant à divers organismes d’enseignement supérieur et de recherche dont l'Institut Pasteur ont assuré plusieurs cycles d'enseignement de spécialités avec le support du CCSTVN.

L’Institut Pasteur est présent au Viêt Nam dès le début de son histoire. En effet, l’Institut Pasteur de Saigon fut créé en 1891, seulement trois ans après l’inauguration à Paris de l’Institut Pasteur. Puis furent créés les Instituts Pasteur de Nha Trang (1895), Hanoi (1925) et Dalat (1936). En 1957, l’Institut Pasteur de Hanoi devint l’Institut de Microbiologie (Viên Vi Trung Hoc), puis Institut National d’Hygiène et d’Épidémiologie (INHE) en 1961. Le Professeur Hoang Thuy Nguyên que les membres du CCSTVN connaissent bien et apprécient a dirigé l’INHE jusqu’en 1995.

À la suite d'un Colloque  d’Immunologie organisé, à l'initiative du CCSTVN, à Hanoi du 11 au 15 juillet 1977 par deux chercheurs pasteuriens, Stratis Avrameas et Robert Fauve, il est apparu nécessaire d’entreprendre une formation de cadres scientifiques. Un programme de formation en immunologie est alors élaboré  et conçu en modules de plusieurs semaines chacun, échelonnés sur trois ans.

J’ai le plaisir, en octobre et novembre 1979, de participer au deuxième module avec Geneviève Milon et Nghiêm  Hoàng Oanh.

En 1983 la coopération se poursuit d’une part avec un enseignement d’entomologie médicale sous la responsabilité de Bernard Papierok et d’autre part avec un atelier d’immunologie organisé à l’INHE par Françoise Mégret, Hubert Labrousse et moi-même. L’objectif de cet atelier était de compléter la formation de cadres (scientifiques, médecins, pharmaciens, vétérinaires) destinés à enseigner ou à développer des techniques immunologiques utiles aux laboratoires impliqués dans le domaine de la santé publique.

Les techniques de biologie moléculaire ont beaucoup évoluées dans les années 80 et 90, certaines (Polymerase Chain Reaction ou PCR, hybridation et séquençage non radioactifs) ont considérablement étendu nos possibilités pour détecter et identifier les microorganismes pathogènes pour l'homme, l'animal ou les végétaux.
Ces techniques sont facilement adaptables et peuvent être utilisées dans des domaines aussi essentiels que la médecine (diagnostic, détection, vaccination...), l'agriculture (productions animales et végétales, pathologies animales et végétales...) et l'industrie agroalimentaire (transformation, conservation...).
La recherche en Biologie au Viêt-nam présente une nette orientation appliquée. Elle est principalement ciblée sur deux types de programmes liés aux problèmes que connaît le pays avec un axe agroalimentaire et un axe santé publique. Nous avons tenu compte de cette caractéristique pour définir le programme des missions d’enseignement réalisées en 1994 à l’INHE puis en 1996 à l’Institut Pasteur de Ho Chi Minh Ville avec le soutien du Professeur Jean-Luc Durosoir (alors Délégué Général au Réseau International des Instituts Pasteur et Instituts Associés).

Le cours international théorique et pratique de biologie moléculaire appliquée au diagnostic et à l'épidémiologie des maladies infectieuses organisé, à Hanoi en octobre 1994, par l'Institut Pasteur (Paris) et l'Institut National d'Hygiène et d'Épidémiologie (INHE, Hanoi) avait un triple objectif :

1. Former des chercheurs, médecins, pharmaciens, vétérinaires, ingénieurs et techniciens aux méthodes modernes de la biologie moléculaire.
2. Transférer un savoir-faire et des techniques de biologie moléculaire utiles en microbiologie médicale et végétale (diagnostic et épidémiologie).
3. Apporter un soutien technique et scientifique au  laboratoire de Biologie Moléculaire  dirigé par Madame Le Thi Kim Tuyen.

L’encadrement  scientifique a été réalisé par quatre scientifiques pasteuriens : Danièle Chevrier, Dominique Thierry, Philippe Perolat et moi-même.

Le cours a comporté un enseignement théorique et un enseignement pratique, ce dernier représentait une partie très importante du cours. La thématique principale était le diagnostic rapide de la tuberculose, l'épidémiologie moléculaire de Campylobacter jejuni et des Leptospira, la caractérisation des souches de Xanthomonas campestris.

Le Cours de biologie moléculaire appliquée à la détection et à l'analyse des micro-organismes pathogènes pour l'homme qui s'est déroulé du 7 au 28 avril 1996 à l'Institut Pasteur de Ho Chi Minh Ville a été organisé et financé par la Délégation Générale au Réseau International des Instituts Pasteur et Instituts Associés.
Sept scientifiques pasteuriens ont participé à la préparation et à la réalisation du cours.

Les objectifs de cette mission étaient multiples. D'abord, nous avions prévu de faire acquérir aux participants une dizaine de techniques de biologie moléculaire applicables à l'identification et à l'analyse de micro-organismes pathogènes pour l'homme.  Pour réaliser les travaux pratiques nous avons choisi des pathogènes qui présentaient un intérêt dans le domaine de la santé publique au Vietnam : Mycobacterium tuberculosis, le virus de la dengue, le poliovirus et le VIH. De plus, l'atelier devait être un lieu d'échange entre des spécialistes de différentes disciplines.

Le cours prodigué à seize participants, était organisé en quatre ateliers, chaque atelier correspondait à un pathogène.

            Atelier n°1 : Techniques d'analyse des acides nucléiques (Jean-Luc Guesdon et Danièle Chevrier).
L’objectif de cet atelier était de mettre en œuvre les techniques de bases de biologie moléculaire utilisables pour l’identification et la caractérisation des micro-organismes pathogènes.

            Atelier n°2 : Expression d'un fragment de la protéine d'enveloppe du virus de la Dengue fusionné à la protéine bactérienne MalE dans le cytoplasme et le périplasme de E. coli  (Vincent Deubel et Françoise Mégret).
Le but de cet atelier était d'apporter une technologie appliquée à l'étude des protéines recombinées.

            Atelier n°3 : Détermination du sous-type des souches VIH-1 par la technique de Migration des Hétéroduplexes, HMA (Françoise Barré-Sinoussi et Élisabeth Menu).
Les objectifs de cette formation pratique étaient d'enseigner aux participants la technique HMA (Heteroduplex Mobility Assay) appliquée à la détermination du sous-type des souches VIH-1, mais applicable à l'étude d'autres micro-organismes.
Autour de cette formation pratique, des séminaires ont été organisés sur les techniques applicables à l'identification de génotypes viraux, sur les mécanismes et les conséquences biologiques de la diversité du VIH-1 et sur la transmission materno-foetale du VIH-1. Des tables rondes ont été également organisées afin d'engager des échanges et des discussions avec les participants sur les applications de la biologie moléculaire et sur les thématiques abordées lors des séminaires.

            Atelier n°4 : Différenciation intratypique des souches de poliovirus par PCR et RFLP (Sophie Guillot).
Cet atelier a consisté à analyser trois souches de poliovirus d'origine vaccinale, isolées de cas de  poliomyélite associée à la vaccination, en utilisant le test RFLP (Restriction Fragment Length Polymorphism) qui permet de différencier des variants.

Du 24 janvier au 5 février 2005, l'Institut Pasteur d'Ho Chi Minh Ville et l'Institut Pasteur à Paris organisent avec le support généreux de l'ANRS et de l'Université Pierre et Marie Curie (Paris 6) un Cours d'immunologie (Bases en Immunologie et en Immunophysiopathologie des maladies infectieuses) à l'Institut Pasteur d'Ho Chi Minh Ville. Toutes les informations sur cet enseignement ainsi que de nombreux documents et supports de cours sont disponibles à l'adresse suivante : http://adrien.six.online.fr/IP-HCMC2005/index_fr.html. J'ai été invité à organiser et encadrer les séances de travaux pratiques.

Du 28 novembre au 9 décembre 2005, Danielle Blondel (UMR INRA-CNRS. Laboratoire de Virologie Moléculaire et structurale, Gif sur Yvette, France), Bruno Blondel (Laboratoire des virus entérotropes et stratégies antivirales. Département de Virologie, Institut Pasteur, Paris,  France), Jean-Luc Guesdon (Direction des Affaires Internationales, Institut Pasteur, Paris, France), Duc Anh Dang (Vice director, National Institute of Hygiene and Epidemiology, NIHE, Hanoi, Vietnam), Ho Minh Ly (Department of Post education and Science Managements, NIHE), Nguyen Thi Kieu Anh (Department of Virology, NIHE), Le Thi Kim Tuyen ( Department of Molecular biology and Immunology, NIHE) organisent un cours de virologie moléculaire. Ce cours comprenait une partie importante de travaux pratiques "Mutagenesis of the nuclear localization signal of the nuclear rabies virus P3 protein and cloning in a mammalian expression vector". Le diaporama utilisé pour ces travaux pratiques est consultable ici.

Collaboration scientifique

La collaboration scientifique initiée en 1996 entre le Laboratoire de Biologie Moléculaire de l'INHE et mon Laboratoire à l'Institut Pasteur à Paris visait à caractériser, par typage moléculaire, les souches de Mycobactertium tuberculosis circulant au Viêt Nam. Cette étude épidémiologique s'est concrétisée par une publication dans un journal international et la soutenance d'une thèse.

Organisation d'un colloque scientifique

En 2006, j'ai eu le plaisir de faire partie du Comité d'organisation du Colloque Scientifique du Réseau International des Instituts Pasteur qui s'est tenu à Hanoi, les 27 et 28 novembre 2006. Les thèmes de ce colloque concernaient les infections respiratoires virales aiguës (SRAS, grippe aviaire), les encéphalites virales aiguës et les fièvres hémorragiques virales.

Pour consulter les résumés des conférences et des affiches cliquez ici.

 

Aujourd'hui

Le monde devient numérique et nos activités sont chamboulées par l'évolution rapide de la technologie informatique notamment dans le domaine des télécommunications. Internet révolutionne les échanges et la diffusion culturelle en abolissant les contraintes de distance et de temps et en offrant des milliards de documents scrutés par des moteurs de recherche. La coopération scientifique internationale doit s'approprier ces outils afin d'être plus efficace et s'inscrire dans le développement durable. C'est dans ce contexte que j'organise depuis 2008 avec Yvonne Capdeville un cycle de visioconférences biomédicales dans le cadre d'un partenariat entre le CCSTVN, l'AUF et l'Institut Pasteur. En 2009 et 2010, nous avons facilté la mise en œuvre d'un cycle de séminaires à distance en biologie. Ces séminaires ont complété le programme du "Master of Biotechnology" co-organisé par l'Université des Sciences Naturelles à Ho Chi Minh Ville et l'Université de Paris-Sud 11.

 

 

Éléments bibliograhiques

- L’Institut Pasteur, des origines à aujourd’hui. Albert Delaunay. Editions France-Empire. 1962.

- Les Instituts Pasteur d’Outre-Mer. Cent vingt ans de microbiologie française dans le monde. Jean-Pierre Dedet. L’Harmattan. 2000.  

- Institut National d’Hygiène et d’Épidémiologie de Hanoi. Hoang Thuy Nguyên. Bull. Assoc. Anc. Elèves Inst. Pasteur, 1988, 115, 33-35.

- Objectif coopération, le dossier franco-vietnamien. Ouvrage collectif. L’Harmattan. 1985.

- Viet Nam, une coopération exemplaire : Henri Van Regemorter (1925-2002). Parcours d'un militant. L’Harmattan. 2004.

- Pourquoi et comment le monde devient numérique. Gérard Berry. Collège de France/Fayard. 2008.

- La Faculté des Sciences d'Orsay et le Viet Nam : de la solidarité militante à la coopération universitaire (1967-2010). Yvonne Capdeville et Dominique Levesque. L’Harmattan. 2011 - Bon de commande -

 



 

retour