Accueil Présentation Visioconférences Séminaires et Remote Lectures Photographies Liens utiles Contact

Visioconférence du 9 janvier 2013

Actualités sur les zoonoses émergentes

Pr. Jeanne Brugère-Picoux

Présidente de l'Académie Vétérinaire de France

34, rue Bréguet
75011 Paris, France

 

L'émergence et la résurgence de nombreuses zoonoses, avec leurs conséquences médicales et/ou économiques parfois dramatiques, posent un problème croissant à cause de l'intensification des déplacements humains et animaux, des modifications de l'environnement, et du risque de terrorisme biologique. Les vétérinaires jouent un rôle primordial dans l’amélioration des connaissances sur ces maladies car plus de 70 % des maladies infectieuses humaines sont dotées d’un réservoir animal.

Ces zoonoses peuvent reconnaître une origine alimentaire. C’est le cas, par exemple, des toxi-infections alimentaires, de la cryptosporidiose ou de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB). D’autres seront transmises par des vecteurs : fièvre du Nil occidental, encéphalite japonaise, encéphalite à tiques, fièvre de la vallée du Rift, bartonelloses, ehrlichiose…

Pour ces zoonoses le réservoir animal peut être très divers. Il peut s’agir d’animaux sauvages. Ainsi on a découvert le rôle important des chauve-souris pouvant transmettre la rage en Europe ou le virus Nipah en Asie. De même la résurgence de la tuberculose bovine en France est liée à une contamination par les blaireaux ou les cervidés sauvages. Les animaux de production peuvent aussi être réservoir (virus influenza, salmonelloses, campylobactériose….). Mais il ne faut pas oublier dans cette liste le rôle que peuvent jouer par les animaux de compagnie qu’il s’agisse des chiens, des chats ou des nouveaux animaux de compagnie  appelés « NAC », en particulier les reptiles pour le risque salmonellose.

 

 

Vous pourrez télécharger le diaporama en cliquant ici.



 

retour